AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une distribution de dortoir surprenante [Pv ; Haichiro Hiyashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etudiante en Droit

avatar

Messages : 242
Expérience : 119
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 22
Localisation : Bibliothèque
Spécialité : Droit

Feuille de personnage
Age: 15 Ans
Nationalité: Bulgare
Informations:

MessageSujet: Une distribution de dortoir surprenante [Pv ; Haichiro Hiyashi]   Sam 25 Aoû - 17:34


Une distribution de dortoir surprenante.

Ha le soleil ! Ha la chaleur ! Tous ces signes qui montraient que l'été était encore bien présent parmi nous et tout ça m'exaspérait de plus en plus. Je n'aimais pas l'été, c'était sûrement la saison que je détestais le plus. Et pourtant cette saison durait pendant trois mois. Trois longs mois sous la chaleur suffocante et presque trois mois sans cours. Je levai mon regard bleu vers le ciel. Aucun nuage à l'horizon. Je fronçai les sourcils et sortis un mouchoir pour essuyer la transpiration naissante sur mon front. Bien que cela faisait quatre ans que je venais ici, l'académie portant le prénom de mon grand père me semblait toujours aussi imposante. J'avais bien sur passé les vacances avec mes parents, ils m'avaient, comme d'habitude, assommé de questions sur mon grand père. Je n'avais pas envie de parler de lui, alors pourquoi ils insistaient tant? Je croisai les bras tandis que la plupart des élèves présents sur le parvis de l'école entraient à l'intérieur. Je ne prêtai pas attention aux regards qui en disaient longs de mes chers camarades et tirai ma valise rose bonbon avec moi. Je vis mon grand père au loin dans le grand hall et traversai la grande salle sans même aller le saluer. Cette année je changeai de dortoir, avant j'étais dans celui Nord avec les "petits" mais maintenant j'étais dans celui Ouest. Là-bas les dortoirs y sont beaucoup plus spacieux et luxueux que ceux du dortoir Nord. J'avais vraiment hâte de voir ma chambre. J'avais préféré demander un dortoir de deux personnes, je n'avais pas envie de m'encombrer de colocataires bruyants ou même désagréables. Plus j'amenuisais le nombre de personne dans mon dortoir, moins j'aurai de chance de tomber sur une personne que je ne pourrais pas supporter.

Je traversai le chemin qui menait jusqu'au dortoir Ouest. Je posai ma valise à l'entrée de la salle commune et traversai le mur pour entrer à l'intérieur bien que la porte était juste à côté. Mon pouvoir était assez rare, nous devions être 2 ou 3 personnes à l'avoir dans toute l'académie et j'aimais bien narguer les autres avec. Tout le monde pensait que j'utilisai mon don à mauvaise escient, en entrant dans les salles de cours pour avoir les sujets avant tout le monde par exemple. Mais en réalité je l'utilisai très peu de peur de rester à moitié bloquer dans le mur. C'était un peu stupide c'est vrai, un pyrokinésiste n'aurait jamais peur de se brûler avec son feu. Je regardai la liste et remarquai bien vite mon nom. Je ne prêtai pas garde au nom de mon ou ma colocataire, et montai bien vite dans ma chambre après avoir récupéré ma valise. J'ouvris la porte de mon dortoir, et posai ma valise à côté de la porte. Je fis le tour du salon, il comportait une petite bibliothèque -j'eus un mince sourire en la voyant- un canapé et des fauteuils autour d'une cheminée.


* Et dire que dans le dortoir Nord on tombe sur un tout petit salon et qu'on est deux par chambres. *
J'ouvris une porte et tombai sur une chambre spacieuse, dans les tons beiges et blancs, je me doutais que l'autre chambre était pareil. Je décidai que ce serait ma chambre et je mis ma valise à l'intérieure. Je rangerai mes affaires plus tard. La salle de bain était juste à côté, luxueuse et dans le thème marin, cette salle de bain était magnifique. Deux éviers surplombés de deux miroirs s'y trouvaient de même qu'une baignoire blanche dans le fond de la pièce. Je me dirigeai ensuite vers la petite bibliothèque et prit un livre en attendant d’apercevoir mon ou ma colocataire. Je pris un livre sur l'histoire, la matière que j'aimais le plus avec la pratique sur les pouvoirs. Je m'installai dans un fauteuil à côté de la cheminée qui était bien évidemment éteinte. Je me demandai vraiment à quoi pouvait ressembler mon ou ma colocataire ou même si c'était une fille ou un garçon

- J'espère que cette personne ne va pas me pomper l'air c'est tout, dis-je pour moi-même

~~~~~~~~
Rps avec ; HaichiroDamyan&ErinNeroDamyan [évent] Évent 1-2 Cours de Freya


Dernière édition par Eleanora A. Blake le Dim 11 Nov - 14:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleksandar-academie.forumactif.org/

avatar

Messages : 36
Expérience : 28
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage
Age: 16 Ans
Nationalité: Japonaise
Informations:

MessageSujet: Re: Une distribution de dortoir surprenante [Pv ; Haichiro Hiyashi]   Sam 25 Aoû - 18:23

Dortoir Ouest, Chambre 1 ; Surprise ...

L’Académie se faisait, comme toujours, aussi imposante. Elle dominait le reste par sa splendeur mais aussi sa taille qui n’en cessait d’éblouir les derniers arrivants. Ce n’était plus son cas à lui. Il la connaissait par cœur dorénavant. Si parfois, un coup de pinceau se faisait dans les couloirs ou les classes, rien ne changeait réellement dans l’établissement. Et il ne s’en dérangeait pas. Au contraire, les habitudes lui étaient importantes. Elles lui permettaient de se souvenir qu’il existait bel et bien. Pour d’autres, cela les rendait fou. Certains y trouvaient même une sorte de lassitude déroutante. Il n’éprouvait que cette sûreté que tout était toujours aussi réel que lorsqu’il avait quitté ce dernier deux mois auparavant. Deux mois dans sa famille. En compagnie de ses parents. De sa sœur. Et du dernier né, un autre garçon. Si la sœur avait été heureuse et avait même demandé une petite démonstration du talent de son frangin, ce ne fut pas le cas des deux adultes qui évitèrent du mieux qu’ils purent ce qu’ils considéraient toujours comme une abomination de la Nature. Mais tout cela était terminé. Retourné là où il se sentait réellement chez lui. A l’Académie.

C’était là son avant dernière année. Bientôt, il devrait décider de son chemin. Une petite boule au ventre, il chassa vite ces pensées. Il n’était pas encore là. Inutile de penser sur l’avenir alors que le présent n’était pas encore totalement sûr. Aujourd’hui, et ce durant une semaine, les élèves revenaient de leur famille. Pour certains, c’était l’heure de la découverte tandis que d’autres reprenaient les quartiers qu’ils connaissaient depuis quelques temps déjà. Dans son cas, il avait souhaité n’avoir qu’une personne avec lui. Cela évitait les conflits et chacun avait sa propre chambre tandis que cela était beaucoup plus rare une fois à six. Un petit soupir et il reprit sa seule valise qu’il faisait rouler. Dedans était tassé la plus grande partie des vêtements et autres cahiers dont il aurait besoin. Du reste, il devrait trouver l’argent et se rendre une nouvelle fois, comme chaque année, en ville. Un passage rapide par la salle commune lui apprit que son vœu était exaucé. Il avait hérité d’une chambre pour deux personnes uniquement. Précisément, la première. Un petit haussement d’épaules et il reprit sa marche tranquille.

Devant son dortoir, posant sa valise au sol, il entendit une voix féminine. Une seule personne dans un monologue. Et c’était une fille. Un soupir. Sa chance s’était arrêtée déjà. Il haussa les épaules, se disant que ce serait peut-être plus simple avec une jeune femme qu’un garçon. Ouvrant doucement la porte, sans un bruit, il en fit de même pour la refermer et se planter dans le salon spacieux. Affalée dans un divan, un livre historique dans les mains, la jeune femme se remarquait par sa chevelure rosée. Il ne prit pas la peine d’en tenir compte. Chacun naissait avec ses différences. Posant sa valise contre le mur, il poussa un léger soupir pour lui apprendre qu’il était présent. Il prit rapidement la parole d’une voix douce, presque amicale mais déjà, son regard avait fui celui de sa colocataire.


    # Haichiro - J’espère que ce sera pareil de ton côté, alors …


Un court silence, il devint légèrement rouge. Il ne se voulait nullement agressif mais il avait eu cette impression quand il s’était entendu parler. Certainement sa mauvaise humeur se faisait ressentir. Comme toujours, ses parents ne l’avaient pas salué. Ils n’avaient même pas permis qu’il embrasse son petit frère et avaient longtemps retenu sa petite sœur avant d’accéder à sa requête.

    # Haichiro - Tu as des règles pour notre bonne cohabitation, je suppose. Comme toutes les filles …
avait-il terminé d’une petite voix, toujours aussi douce.

~~~~~~~~


Kit offert par Sanae A. Blake, ma Chouchou ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etudiante en Droit

avatar

Messages : 242
Expérience : 119
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 22
Localisation : Bibliothèque
Spécialité : Droit

Feuille de personnage
Age: 15 Ans
Nationalité: Bulgare
Informations:

MessageSujet: Re: Une distribution de dortoir surprenante [Pv ; Haichiro Hiyashi]   Sam 25 Aoû - 21:26

Je ne m'attendais pas à ce que mon colocataire arrivait juste quelques minutes après moi. D'habitude la plupart des gens attendent la dernière journée pour revenir à l'académie. Ils se fichent bien de savoir avec qui ils vont devoir cohabiter pendant toute une année. A vrai dire, les seules personnes qui se présentaient aussi tôt à l'académie étaient comme moi, taciturne et sans grande conversation. J'aimais arriver en avance, d'abord parce que je pouvais reprendre possession de mes lieux préférés et ensuite parce que les derniers jours, beaucoup de gens arrivaient en même temps, et je ne me sentais pas à mon aise parmi toutes ces retrouvailles. Comme d'habitude, je serais seule en cours, seule pour manger et seule pour me distraire. Je ne me plaignais pas non, j'étais juste réaliste. Je savais que je serais toujours seule quoi qu'il arrive. La compagnie des autres ne me plaisait pas du tout. Je ne voyais pas à quoi ça sert de s'enticher de l'amitié de personnes qui n'en valaient même pas la peine. Qu'est-ce qu'on pouvait bien connaître de l'amitié à notre âge? Comme diraient mes parents, nous sommes dans l'âge con et nous ne comprenons rien à la vie. Des fois je me disais qu'ils avaient raison, après tout nous ne savions rien de la vie n'est-ce pas? C'est ainsi que quand mon colocataire arriva, je ne levai même pas un œil vers lui, bien que l'envie ne m'en manquait pas. J'étais de nature très curieuse, et je voulais bien savoir à quoi ressemblaient mon colocataire.

Je ne levai mon regard vers lui que quand il prit la parole. Je ne m'attendais pas à ce qu'il m'adresse la parole mais je pris un air surpris aux paroles qu'il prononça. Ce type ne devait pas vraiment savoir à qui il s'adressait -sans prétention bien sur- la plupart du temps, même les plus âgés ne m'adressaient pas un mot. Il n'était pas dans ma classe, donc il devait être plus vieux que moi. J'haussai un sourcil à la vue de ses cheveux bleus, mais j'étais mal placée pour parler à mon simple avis. Mes cheveux roses faisaient jasé à chaque fois que je me promenais dans l'académie. Je repris peu à peu mes esprits tout en posant un regard hautain sur le garçon devant moi. Ces paroles m'avaient prises au dépourvu, comme si moi j'allais être bruyante et empêcher le calme de régner dans cette chambre. Je m'installai plus confortablement dans le canapé, enlevant mes chaussures par la même occasion et mis mes pieds sur le canapé. Je ne quittai pas le garçon du regard. Il était bizarre, presque autant que moi. Il se mit alors à rougir légèrement et un fin sourire s'installa sur mon visage. Je n'avais pas spécialement l'habitude que des garçons rougissent devant moi, normalement ils se moquent de ma couleur de cheveux.


*Un coup il me dit une chose désobligeante et juste après il rougit comme si il regrettait ses paroles.*


Je posai mon livre sur ma petite table basse devant le canapé et plongeai mes yeux. Quand il me demanda si j'avais des règles à imposer puisque j'étais une fille. Un rire moqueur s'échappa sans le vouloir de ma bouche. Je ne voyais pas du tout ce qu'il insinuait et je ne comprenais pas pourquoi j'aurais des règles à introduire dans notre chambre. Tant qu'il ne mettait pas le désordre partout et qu'il n'était pas bruyant, je m'en foutais un peu. De plus je ne serais presque jamais ici, j'avais la fâcheuse habitude d'être tout le temps dans l'immense bibliothèque. Tout d'un coup mon visage prit un air sérieux et je scrutai le garçon devant moi de mes yeux virant de plus en plus vers le gris. A peine était-il entré que je ne l'aimais déjà pas. Il avait fais du bruit en se raclant la gorge dès son arrivée pour me signaler sa présence.

- Je n'ai pas de règles particulières parce que je suis une fille. Mais puisque je suis une fille studieuse qui se préoccupe beaucoup de ses études, ça serait bien si tu ne faisais pas autant de bruit qu'à ton arrivée.

Je ne comptais pas me présenter, et lui non plus apparemment. Mais sa voix était douce et plutôt rassurante je devais l'avouer. Je me demandai maintenant si il était du genre à parler à tout le monde ou plutôt si il était tout le contraire et qu'il ne parlait à personne - ce qui m'arrangerai-.

~~~~~~~~
Rps avec ; HaichiroDamyan&ErinNeroDamyan [évent] Évent 1-2 Cours de Freya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleksandar-academie.forumactif.org/

avatar

Messages : 36
Expérience : 28
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage
Age: 16 Ans
Nationalité: Japonaise
Informations:

MessageSujet: Re: Une distribution de dortoir surprenante [Pv ; Haichiro Hiyashi]   Sam 25 Aoû - 22:24

Dortoir Ouest, Chambre 1 ; Orgueil ...

Une fille. Silencieusement, il avait presque espéré que ce soit plutôt un garçon. Malgré leur goût pour le manque d’hygiène ou encore le désordre, ils n’étaient pas quelques perroquets qui parlaient sans cesse. Malheureusement, il avait hérité d’une fille à la chevelure inhabituelle. Et comme chaque fille, elle devait avoir une bonne vingtaine d’amies autour d’elle et murmurait dans les couloirs sur tel ou tel garçon. Bientôt, il le savait, ce salon serait une vraie fourmilière. Comme l’année dernière. Dans son esprit, il ne pouvait s’empêcher de déjà regretter son dortoir. Mais il n’avait pas le choix. On lui avait imposé une jeune femme. Et au vu de la beauté qu’il avait vite aperçu à son entrée, elle se devait d’être dans les populaires. Il se retint de soupirer. Mais il savait qu’il ne devait pas être surpris de découvrir un matin, un garçon dans la salle de bain. Il interrompit le flot de ses pensées pessimistes pour découvrir qu’elle prenait ses aises. Déjà mettait-elle ses pieds sur l’un des divans, tandis qu’elle posait son livre sur la table basse du salon.

Déjà le scrutait-elle tandis qu’il baissait légèrement la tête, évitant soigneusement de croiser son regard. Il détestait cela. Il n’arrivait pas à conserver son calme et se mettait soudainement à stresser. Comme s’il craignait que l’on puisse le comprendre en lisant dans ses yeux. Il était resté planté là depuis son entrée. Il avait fermé la porte et s’était à peine introduit dans le salon lorsqu’il s’était cru trop agressif dans ses premiers mots. Il n’avait plus osé bouger. Il craignait d’avoir vexé sa colocataire. Dès le premier jour, réussissait-il à faire en sorte qu’il vivrait une vie épouvantable. Prostré, les joues toujours rougies par son manque de tact involontaire, il sursauta lorsqu’elle répondit à sa dernière phrase.


# Eleanora - Je n'ai pas de règles particulières parce que je suis une fille. Mais puisque je suis une fille studieuse qui se préoccupe beaucoup de ses études, ça serait bien si tu ne faisais pas autant de bruit qu'à ton arrivée.

Baissant davantage le regard, ne faisant qu’observer ses chaussures et le parquet fait de bois, il se mit à le détailler tandis qu’il frissonnait. Elle venait de lui infliger une brutale claque en pleine joue. Il ne savait quoi lui répliquer et son esprit tourbillonnait de mil mots qu’il cherchait à assembler pour former une unique phrase. Mais il ne trouvait pas. Et le silence s’abattit. Il ravala un instant sa salive puis releva le regard doucement pour non pas affronter cette dernière mais croiser un instant le regard de cette dernière. Puis, de ses lèvres tremblantes, il ne prononça qu’un seul mot.

# Haichiro – Désolé …

Puis il s’éclipsa un moment, prenant le temps d’ouvrir la première porte qui s’offrait à lui. C’était la chambre encore inoccupée. Refaisant le chemin inverse pour déménager sa valise, sans jamais chercher la discussion avec cette dernière, il se fit le plus silencieux qu’il pouvait. Puis, une fois terminé le transfert, il s’arrêta à sa porte refermée et osa relever le regard vers la fille aux cheveux roses. Un petit soupir vint rompre ce silence qu’il trouvait bien trop pesant.

# Haichiro – Je … Je ne te dérangerai pas. Je ne ferai que dormir dans ma chambre. Alors, si tu veux passer du temps avec tes amies ou ton copain, je comprends.

Il hausse les épaules et se détourne pour découvrir la salle de bains. Comme l’année dernière, elle est propre. Il espérait qu’elle serait bien souvent ainsi. Il en doutait mais l’espérait. Un autre silence puis il s’expliqua. Il cherchait à se faire bien voir après les débuts difficiles. Se mordillant un instant la lèvre inférieure, il reprit de sa voix douce et timide.

# Haichiro – Je n’ai pas d’amis, alors … Tu ne seras pas dérangée. Et si tu veux occuper notre salon, je comprends. Je serai de toute façon dans le Jardin ou … La Bibliothèque …

De nouveau, il se sentit gêné. Il ne savait comment se rattraper et avouer être un grand solitaire, ce qu’il se savait, n’était là qu’une excuse pour avouer qu’il n’inviterait personne. Un petit autre soupir et dans un murmure, il prononça un dernier mot.

# Haichiro – Désolé …

~~~~~~~~


Kit offert par Sanae A. Blake, ma Chouchou ! ♥


Dernière édition par Haichiro Hiyashi le Dim 26 Aoû - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etudiante en Droit

avatar

Messages : 242
Expérience : 119
Date d'inscription : 17/08/2012
Age : 22
Localisation : Bibliothèque
Spécialité : Droit

Feuille de personnage
Age: 15 Ans
Nationalité: Bulgare
Informations:

MessageSujet: Re: Une distribution de dortoir surprenante [Pv ; Haichiro Hiyashi]   Dim 26 Aoû - 10:35

Le garçon devant moi semblait avoir été gêné par mes paroles puisqu'il baissa encore plus la tête, évitant tout contact visuel avec moi. Je fronçai les sourcils, plutôt contrariée qu'il ne me regarde pas. Je me demandai bien ce qu'il trouvait au parquet en bois massif qui était posé sur le sol du salon. Je croisai les bras et continuai de le scruter. Un silence pesant s'installa entre nous, et ce silence ne me gênait pas du tout. Je préférai de loin ça à ce qu'il fasse du bruit sans s'arrêter. Nous restâmes un moment comme ça, jusqu'à ce qu'il prononce un "désolé". Avant que je n'eus le temps de répliquer quoi que ce soit, le garçon partit dans la deuxième chambre attenante au salon que contenait notre dortoir. De loin, je pus voir qu'elle ressemblait de tout point à la mienne, comme quoi, même sur des choses peu intéressante je ne me trompais jamais. Je le vis retraverser le salon, sans m'adresser un regard, pour aller poser sa valise pleine à craquer dans sa chambre. Une fois sa porte refermée, il leva enfin le regard vers moi.

Un rire sans joie sortit de ma bouche légèrement rosée quand il m'annonça qu'il ne serait pas beaucoup dans le salon et que si je voulais passer du temps ici avec des "amis" et mon "copain" ça ne le dérangeait pas. Mais pour qui est-ce qu'il me prenait? Sûrement pour une de ses filles populaires sans cervelles qui passaient leur temps à se distraire plutôt que de travailler. Je reprit le livre que j'avais poser sur la table et le montrai au garçon à la chevelure bleue.


- Tu vois ce livre? Et bien c'est lui mon copain. Je n'ai pas, comme qui dirait, d'amis alors je ne serais pas plus dérangeante qu'un grain de poussière.


Je le vis ensuite ouvrir la salle de bain, d'une propreté impeccable bien sûre, et elle resterai intacte puisque je n'étais pas du genre à étaler toutes mes affaires partout et encore moins à passer des heures à me maquiller ou à faire autre chose qui puisse rendre une fille aussi superficielle que les femmes qu'on pouvait voir dans les magasines. Mais bon, je ne pouvais pas leur en vouloir, la plupart étaient tellement moches qu'elles en avaient bien besoin de maquillage. Alors que j'étais plongée dans mes pensées, la voix douce de mon colocataire se fit de nouveau entendre.

* Il n'est pas du tout dérangeant hein. Ouai c'est ça, un vrai moulin à paroles. *


Ce qu'il m'annonça ne m'étonna pas vraiment, à voir comment il se comportait avec moi, il devait être du genre plutôt solitaire et pas du tout à l'aise avec les filles. De plus quasiment personne n'allait à la bibliothèque, c'était un lieu renfermer, où il était quasiment impossible de parler. Donc un endroit peu intéressant pour les personnes passant leur temps à papoter sans faire le moindre devoir. Ainsi j'arrivais déjà à mieux cerner mon colocataire. Bien qu'il me ressemblait en certains points, il semblait tout mon contraire, personnellement je n'étais pas du genre à m'écraser devant les autres comme il le faisait en ce moment avec moi.

- Je n'occuperai pas plus le salon que toi si tu veux tout savoir. Je suis également toujours à la bibliothèque, cette pièce restera donc vierge de tout habitant pendant la journée.

Mes sourcils se froncèrent encore malgré moi quand il me sortit un nouveau "désolé". Mais pourquoi s'excusait-il? Cela restera un mystère. Je n'avais pas le don d'empathie comme certaines personnes de l'académie, cependant je me doutais que ses paroles n'étaient pas anodines. Peut-être était-ce sa façon de me dire qu'il ne me dérangerait plus comme il était en train de le faire ou même était-ce une excuse pour me parler. Mais comme d'habitude je n'étais pas d'humeur bavarde et c'est un "hum" qui lui répondit. Malgré tout ce que je pouvais penser, cela me gênait un peu de partager ma chambre avec un homme. N'importe quelle fille serait heureuse à ma place, mais pas moi. Les garçons étaient du genre à s'installer un peu partout et de semer le désordre partout où ils allaient. Les filles de l'académie ne me parlaient pas, soit pas simple jalousie, soit parce que je ne parlais jamais.

Et sans un autre mot pour mon colocataire, je reprit ma lecture. Bien que celle-ci était très passionnante, la présence du garçon aux cheveux bleus derrière moi m'agaçait et m'empêchait de me concentré. Je me mis à lui parler sans pour autant décrocher mon regard de la page que j'essayai vainement de lire depuis une dizaine de minutes.


- Tu n'as pas l'air de me reconnaître à ce que je vois, ce qui est assez étrange puisque je ne passe pas inaperçu. Mais si il y a une chose que je n'aime pas, ce sont les gens qui parlent trop. Un peu comme toi tu vois.

Et après ma réplique, je replongeai dans ma lecture sans même un regard pour le garçon.

~~~~~~~~
Rps avec ; HaichiroDamyan&ErinNeroDamyan [évent] Évent 1-2 Cours de Freya


Dernière édition par Sanae A. Blake le Sam 1 Sep - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleksandar-academie.forumactif.org/

avatar

Messages : 36
Expérience : 28
Date d'inscription : 24/08/2012
Age : 25

Feuille de personnage
Age: 16 Ans
Nationalité: Japonaise
Informations:

MessageSujet: Re: Une distribution de dortoir surprenante [Pv ; Haichiro Hiyashi]   Dim 26 Aoû - 12:18

Dortoir Ouest, Chambre 1 ; Déception ...

    # Eleanora - Tu n'as pas l'air de me reconnaître à ce que je vois, ce qui est assez étrange puisque je ne passe pas inaperçu. Mais si il y a une chose que je n'aime pas, ce sont les gens qui parlent trop. Un peu comme toi tu vois.


Cette dernière réplique lui avait glacé le sang. Il était resté paralysé pendant les quelques minutes où elle lui avait répondu. Lui, d’une nature douce et aimable, avait essayé ce qu’il faisait rarement. Entrer en contact. Mais c’était là un échec cuisant. Une déroute complète pour le jeune homme qui venait pourtant d’instaurer un dialogue. Il ne savait comment faire. Personne ne lui avait le contact social et cette nouvelle tentative se révélait être une autre défaite. En son for intérieur, les yeux fixant davantage l’un des divans que la jeune fille, il dût admettre qu’il n’avait aucun intérêt à lui parler. Qui était-il sinon un marginal ? Un petit soupir de sa part pour exprimer son désarroi et il se remit à avancer en direction de sa chambre. Il n’avait que cela à faire. Se terrer dans son domaine. Le seul endroit que jamais personne n’osait franchir.

Elle le lui avait bien fait comprendre. Il n’était là qu’une gêne. Un vulgaire insecte sur son passage. Ce ne serait certainement pas elle qui viendrait à s’inquiéter pour lui. Ainsi, silencieusement, il s’était rendu jusqu’à sa porte. Inutile d’indiquer que c’était sa pièce. Ils n’étaient que deux et selon ce qu’elle avait pu dire, personne ne viendrait déranger leur dortoir. Posant une main sur la clinche de ce qui était maintenant son seul endroit, il se retourna une nouvelle fois vers sa colocataire. Son visage était fermé, attristé. Sa voix, tremblante, restait douce et aimable. C’est dans un murmure qu’il prononça un seul mot.


    # Haichiro – Désolé …


Puis il entra dans sa chambre où pendant de longues minutes, il rangea ses affaires dans chacun des tiroirs. Il n’avait aucune rage au cœur, ni même rancune envers cette dernière. Non, il s’en voulait. Encore une fois, avait-il échoué dans une épreuve. Un long soupir de tristesse traversa sa gorge. Comme une longue plainte. Tel le loup hurlant à la lune. Il avait déçu. Encore. Comme toujours. Puis, sachant qu’il n’y aurait plus de discussion entre eux, il décida de se changer les idées. De faire disparaître sa tristesse. Un seul endroit le pouvait. C’est ainsi que, sans un regard vers la jeune femme dans le canapé, il sortit de leur dortoir, ne laissant que quelques mots à cette dernière.

    # Haichiro – Et non … Je ne te connaissais pas …


Ainsi, prit-il la route du Jardin. Retrouver le seul endroit où il se sentait à sa place. Au milieu des fleurs et des arbres. S’il n’était pas le jardinier de l’Académie, il se préoccupait davantage que ce dernier de la beauté de l’endroit.

THE END ~

~~~~~~~~


Kit offert par Sanae A. Blake, ma Chouchou ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une distribution de dortoir surprenante [Pv ; Haichiro Hiyashi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une distribution de dortoir surprenante [Pv ; Haichiro Hiyashi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Appel a une meilleure distribution des richesses naturelles
» Un dortoir particulier [Pv]
» Le dortoir des filles de première année
» Soirées au dortoir [Eli, Lou et Ashley] [Carrie en PNJ]
» La vie au dortoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aleksandar Académie :: Archives :: L'Académie Aleksandar :: Les Dortoirs :: Aile Ouest :: Dortoir n°1-