AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dis-moi que ça ne s'est pas passé... [PV Hideko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etudiant en Langue

avatar

Messages : 19
Expérience : 5
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 23
Spécialité : Linguistique

Feuille de personnage
Age: 17
Nationalité: Danemark
Informations:

MessageSujet: Dis-moi que ça ne s'est pas passé... [PV Hideko]   Dim 12 Mai - 20:28

Bon. Alors tout a commencé comme suit:
Un homme.
La rue.
Des cris.
Une voiture.
De la lumière.
Le néant.
Ah-AH! Mais non ce n'est pas ça, ça c'est l'histoire du mec dans le journal que lisait Niels, tranquillement assied sur la chaise de terrasse dans un charmant restaurant où il n'avait aucun ami à qui parler. c'est pourquoi il lisait les trucs complètement inintéressants dans le journal.
Il était tranquillement venu ce soir de vendredi, comme il n'avait pas grand-chose à faire, et avait commandé un café latté double chocolaté, avec quelques biscuits, qu'il dégustait lentement en les trempant dans son café bien sucré.
D'ailleurs, l'homme qui avait eu l'accident de voiture est mort.
Étrangement, il l'avait vu il y a quelques minutes entrant à l'académie. Peut-être aurait-il dû être surpris...

Vite ennuyé de ces bouts de papiers recyclés sans intérêt, il déposa le journal sur la table, prit une dernière gorgée de son café, remercia la tasse, se leva, poussa la chaise, et s'en alla déambuler dans les rues de la villes, illuminées par les différents commerces ou lumières de rues.
Il ne sut pas trop ce qui lui arriva, mais il entendit des bruits de pas qui courent, et sentit un choc dans son dos, vit le sol se rapprocher un peu trop rapidement, et se cogna probablement le front.























Beaucoup de temps plus tard.....en pleine nuit, (d'après la noirceur qui régnait), il sentit sa conscience reprendre...enfin..conscience.

[HRP: Bon, je sais que ça a pris du temps, mais j'ai été pas mal occupée, je suis en fin de trimestre, mais ça faisais déjà pas mal longtemps que j'avais terminée d'écrire ce post, sans pourtant le poster, en me demandant si je devais ajouter autre chose. car oui, il est assez court, mais je l'ai finalement trouvé suffisant comme ça, et puis ça te laisse beaucoup de liberté pour la suite
alors amuse-toi bien! et pour moi ça devrais aller bien, j'ai pas mal terminé de sortir de mes travaux et examens avant les vacances, je termine dans deux semaines! ^^]

~~~~~~~~
♦ NIELS THEME ♦
··················

MON PROFILMA FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurikine.deviantart.com/
Etudiante en Langue

avatar

Messages : 45
Expérience : 27
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 17
Spécialité : Langue

Feuille de personnage
Age: 16 Ans
Nationalité: Japonaise
Informations:

MessageSujet: Re: Dis-moi que ça ne s'est pas passé... [PV Hideko]   Jeu 16 Mai - 17:43

Hideko avait fait l'effort d'aller en cours. Elle s'était réveillée, et elle avait osé retourner en cours après quelques jours d'absences. Quelques sermons de la part de ses professeur qu'elle n'écouta pas vraiment en regardant blasé ceux qui lui disait des choses avec un language soutenu. C'était toujours la même chose "Si vous continuez comme ça jeune fille, vous finirez sous les ponts, sans famille, dans argent, sans logis et sans nourriture ! Estimez vous heureuse que je n'ai pas demander au proviseur de vous exclure !" Toujours une même rengaine, toujours une rengaine si ennuyante. Ça la blasait tellement. Affalé sur sa chaise elle regardait parfois sur son voisin de classe pour tenter comprendre quelque chose du cours. Ouais...elle avait pas loupé grand chose, à quoi bon venir en classe si le professeur se contente de jacqueter ? Pff. La tête entre les bras elle essaya de s'endormir. Elle était en train de plongée doucement dans les bras de Morphée quand une trousse volante arc-en-ciel, sans doute cousine éloigné de nyan cat, vint s'écraser sur le crâne d'Hideko. La classe se figea. La réputation du "démon blanc' semble s'être assez bien répandu, tout comme le fait de ne jamais LA dérange alors qu'elle est sur le point de s'endormir. Blasphème total. Elle avait pris la trousse et lançait un regard qui en disait long, tout les autres dénoncèrent celui qui avait lancé l'objet et elle lui relança dans le front avec une puissante assez...violente. Puis elle s'exprima :

-ESPECE D'EN**IRE !! PAS MOYEN DE DORMIR TRANQUILLE DANS CE COURS A LA C*N ?!
-Mademoiselle Hanabi !! C'en est assez ! Sortez immédiatement, je vous vire de mon cours et ne soyez pas prêtes à y revenir avant la fin de l'année ! Ah et je préviendrais le directeur !!

Ah Hideko la grâce incarnée~
Virée de cours...? Hideko échappa un sourire, prit son cartable et sortit. Pourquoi les professeurs la sortez t-ils toujours de cours ? Ils croient vraiment qu'ils sont méchants en faisant ça ? Qu'elle va apprendre la leçon ? Une naïveté pareille est pathétique ! Son soupire résonna fortement dans les couloirs des cours. Elle décida de sortir. Comme d'habitude elle allait traîner et si l'envie lui prenait, voler.
[HRP : I Believe I can Flyyyyyyyyyyyy~! \o/] Elle partit chercher son hermine blanche et noir dans sa chambre et partit en ville, traîner dans les quartiers sombres, dans les quartiers peu fréquentable où les hypocrites et prétentieuse personnes riches ne viennent jamais se salir les mains~ Ouais finalement Hideko ne regrette pas d'avoir quitter ce monde là en fuguant. Elle en frémit rien qu'en pensant au fait qu'elle aurait pu devenir une de ces petites filles avec des robes roses qui lèvent le petit doigt en buvant du thé. Surtout que le thé, c'est dégueulasse.

Hideko avait passé une bonne heure ici et bailla de fatigue, après tout un petit somme ne lui serait pas de refus. Vers la sortie d'une ruelle, elle entendit des bruits dans les rues principales. Une course poursuite. Un voleur de banque d'environ 18 ans et un flic. Sérieusement ? Hideko regarda le voleur poussait violemment quelqu'un qui s'éclata la tête contre le sol. Aouch. Ca doit faire mal. Hideko ne put s'empêcher d'échapper un rire amuser, tant que c'est pas elle qui se croute elle trouve ça drôle. Son hermine loger dans son épaule sentit que la peau de sa maîtresse se glaçait doucement et accroupit sur le sol, une main poser sur le béton, elle guetta le moment où elle voleur se rapprochait de l'entrée de la ruelle. Il s'exclama un grand "DEGAGE !!" qui la fit sourire, et le sol se glaça. Il n'eût pas le temps de comprendre qu'il glissa et tomba à la renverse. Le policier en sueur bafouilla un bref merci et arrêta le voleur après avoir donner une sucette à la fraise à Hideko. Elle sourit narquoise.


-Pas de quoi. Après tout pour gagner une sucette au goût le plus dégueulasse je mettrais ma vie en péril tout les jours~ Hum ? Son regard se porta sur le corps de l'inconnu à terre, semblant inconscient. Tient, j'ai trouvé quelqu'un à qui donner ma sucette dégueulasse~

Elle partit voir le corps, une grosse bosse au front, rien de bien méchant. C'pas Hideko qui le soignera, mais rien de bien méchant hein. Elle prit ses bras et tira jusqu'à l'emmenait dans une sorte de hangar abandonné remplis de moisissures et bestioles avec des caisses en guise de fauteuils. Cinq exactement, dont celle du milieu qui était occupé par Hideko assise en tailleur en débardeur blanc après avoir jeter son manteau sur un côté, fixant le mec qu'elle avait laissé sur le sol. La nuit tomba doucement, très doucement. Puis elle sentit que le mec ouvrait les yeux et reprenait doucement conscience. Elle lui balança un tout petit bout de mousse sur la tête.

-T'en as mis du temps à te réveiller ! Hé ça va ? T'as un gros bleu pas possible sur le front, on dirait que tu vas te transformer en stroumph ou que tu vas mourir d'hypothermie...Hé tu m'entends ? 'Tain j'suis tombée sur un trizo'....

Oui oui, Hideko est extrêmement gentille. Enfin on pourrait se poser la question. Après tout, pourquoi a t-elle ramené ce mec dans son repère ? Pour espérer en tirer un bénéfice après pour l'avoir débarrasser de son agresseur ? Ouais mais non. Pour s'être inquiétée pour lui ?...Quoi c'est vrai !...Bon ça l'a plus fait marrer qu'autre chose. Surtout le fait qu'elle a dessiné des moustaches sur le visage du garçon deux cicatrices sur les joues, et colorier une dent en noir. Elle ne se leva pas et jeta la sucette au garçon.

-Tient c'pour toi, moi j'aime pas. Par contre si t'as envie de dégueulé tu vas dehors, hors de question que tu salopes cet endroit ok ?
__________________________________________________________________________
HRPG : Désolée pour le long pavé pas très intéressant avec beaucoup de paroles inutiles que je viens de pondre ._. Sinon ça fait rien pour le temps, j'suis swaaaagg~! Et désolée si ça t'as pas plu je ferais de mon mieux la prochaine fois je te le jure ! >_< Et sinon moi ça boom les tartines volantes qui ont des arc-en-ciel au cul C: [traduction : Très biiien~]

~~~~~~~~


Dernière édition par Hideko Hanabi le Sam 18 Mai - 10:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etudiant en Langue

avatar

Messages : 19
Expérience : 5
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 23
Spécialité : Linguistique

Feuille de personnage
Age: 17
Nationalité: Danemark
Informations:

MessageSujet: Re: Dis-moi que ça ne s'est pas passé... [PV Hideko]   Ven 17 Mai - 2:05

[HRP: xDD shit, c'est vrai que ton perso parle de façon vraiment crue et a un comportement à giffler xD ça va être un peu dur de savoir comment réagir ahahah, mais c'est bon, j'apprécie le défi èwé]

Vraiment, la première chose dont il s'aperçu fut son mal de crâne.... intense. enfin. pas un mal de tête à proprement dit, mais mal au front, quoi. Ça l'avait vachement amoché, selon ce que semblait dire une voix qui venait d'un peu plus loin... le reste, il ne l'a pas trop suivi. Des shtroumphs ou je-ne-sais-quoi...
Son visage lui piquait un peu, alors il se gratta dans un réflexe (en étendant les marques noires).
Sa vision s'adapta peu à peu, et il senti quelque chose atterrir sur lui.

-Tient c'pour toi, moi j'aime pas. Par contre si t'as envie de dégueulé tu vas dehors, hors de question que tu salopes cet endroit ok ?

Niels se releva en tanguant un peu, son cerveau ayant encore du mal à égaliser son équilibre. Il glissa d'un geste mécanique la sucette dans l'une des poches de son uniforme scolaire sans trop s'en préoccuper, et se dirigea vers la porte de l'endroit qui menait vraisemblablement à l'extérieur, sans vraiment accorder d'attention à l'autre personne. il posa la main sur le cadre de la porte coulissante du vieux hangar, pour éviter quelque possible perte d'équilibre.
Il regarda à l'extérieur en fronçant les sourcils, ne trouvant aucun repère visuel.
Il tourna un peu la tête vers l'endroit où se situait la fille, afin de lui demander:


- Je sais pas quel est cet endroit ni qui tu es, mais je suppose que c'est toi qui m'y a emmené. Quel est le chemin à prendre pour retourner vers la ville ou l'académie Aleksandar?

Puis il se reprit:

-Heuu... en fait je n'ai pas envie de vomir; c'est plutôt ma vessie qui m'alerte. Il y a un endroit.... où je pourrais aller?

Ce commentaire était en effet un peu gênant, car Niels était un jeune homme poli, mais hélas les derniers événements de la journée semblaient un peu...sortir de l'ordinaire.
Et le café de cet après-midi... fichtre qu'il le sentait, à présent!


[HRP: Pardon que mon post soit encore petit, c'est à cause de l'atmosphère du rp, surtout *.* et aussi, pardon que mon personnage veuille soi-disant déjà partir, c'est contre mon gré, je ne fais qu'écrire ce qui est dans le tempérament de mon personnage xD ]

~~~~~~~~
♦ NIELS THEME ♦
··················

MON PROFILMA FICHE


Dernière édition par Niels Petersen le Sam 18 Mai - 13:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurikine.deviantart.com/
Etudiante en Langue

avatar

Messages : 45
Expérience : 27
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 17
Spécialité : Langue

Feuille de personnage
Age: 16 Ans
Nationalité: Japonaise
Informations:

MessageSujet: Re: Dis-moi que ça ne s'est pas passé... [PV Hideko]   Sam 18 Mai - 10:34

Le garçon se releva chancelant. Hideko elle, restait de marbre, sauf que sa tête c'était un débat intérieur. Si il se croûte je lui dit qu'il est con d'abord et j'éclate de rire ou l'inverse ? Rah. Quel dilemme. Hideko se surpris à hausser un sourcil quand le garçon, tel un robot programmé avait prit la sucette qu'elle lui tendait pour la foutre dans sa poche. Wouah. Le choc l'avait salement amoché. Merde. Elle pourrait essayer de tirer ça à son profit qui sait. Genre lui prendre deux trois trucs pendant qu'il est dans les vappes. L'hermine d'Hideko, machin truc, releva frénétiquement la tête et montra les dents à l'inconnu, il lui inspire pas confiance ! En plus ses cheveux ils sont pas normales ! 'Sont rouges carottes, c'est pas normale. Tient, l'hermine est plus intelligente que la maîtresse qui a même pas fait attention à ce détail.

Hideko fronça les sourcils quand elle vit que l'inconnu amorçait le mouvement de partir, qu'il ouvrait la porte. C'était pas vraiment prudent à cette heure là de la nuit, surtout que ben, vu son état ça serait carrément suicidaire. Mais le plus important : Hideko aurait même pas le temps de jouer avec lui ! Alors ça hors de question. Elle se leva enfin de sa caisse et s'avança vers le mec. Il semblait perturber. C'est sur que dans l'endroit abandonner où elle l'a emmené les gens n'ont jamais vraiment penser à mettre des lampadaires. Elle ça l'arrange, quand des idiots veulent jouer les intéressants en s'aventurant ici, c'est plus simple pour elle de les effrayer et traumatiser à vie de manière à ce qu'ils ne reviennent pas. Pratique, ouais ouais, Hideko peut être intelligente quand elle le veut. Le garçon se tourna vers elle, semblant encore un peu la tête dans le....marbre, ouais le marbre.


- Je sais pas quel est cet endroit ni qui tu es, mais je suppose que c'est toi qui m'y a emmené. Quel est le chemin à prendre pour retourner vers la ville ou l'académie Aleksandar?

- Tellement de perspicacité, ça m'impressionne, dit-elle sur un ton moqueur.

Hideko esquissa un sourire. Ouah, comment il a fait pour deviner que c'est elle qui l'avais emmené ici ? C'est vrai quoi, y'a tellement de gens dans cet endroit, ça aurait pu être l'hermine qui l'aurait emmené ici qui sait. Le monde est remplie de surprise. Soudain elle tiqua. Aleksandar ? Ah Ok. Un mec de cet endroit ? Bon bah ok. Pourquoi pas. Elle, elle s'en fout un peu après tout, elle le plaint surtout lui. Si elle s'ennuie elle va aller le faire chier directement, genre elle va mettre machin truc à sa poursuite ça va être magique~! Hideko ouvrit la bouche pour répondre en commençant à sortir une sorte de tissu épais et noir de sa poche quand le garçon se reprit.

-Heuu... en fait je n'ai pas envie de vomir; c'est plutôt ma vessie qui m'alerte. Il y a un endroit.... où je pourrais aller?

....Gros Blanc. On verrait presque un oiseau noir passait derrière Hideko en répandant des points de suspension derrière sa tête. Elle le fixa dans les yeux. 1...2...3...puis éclata de rire. Pas que ça est une quelconque chose de drôle, même Hideko se trouvait légèrement débile de rigoler sur ça, mais là, c'était trop, alors qu'elle allait faire un truc sérieux, de manière à lui bander les yeux pour pas qu'il puisse revenir à cet endroit, et là PAM, il balance ça, c'était juste horrible. Hideko se rendait bien compte qu'elle était en train de l'enfoncer profondément , il semblait être du genre "Oui, voudrez un ou deux sucres dans votre thé à la menthe venu tout droit des meilleurs arbres de Chine ?" et c'est ce qui amusait le plus Hideko. Elle respira un grand coup, se remplissant les poumons d'air et pensa à des trucs sérieux, tel que les hérissons morts sur la route...elle laissa de nouveau échapper un petit rire puis elle essuya avec son bras le début d'une larme qui pointait.

-O...Ok ! C'est là bas.

Elle désigna une toute petite cabine dans le noir, on arrivait à peu près la distinguait. La chasse d'eau ne marchait plus, et y'avait plus de lumière mais bon. Fallait faire avec. Elle balança une mini lampe qu'elle sortit de sa poche au garçon puis se remit à parler.

-Tombe pas dans la cuvette ok ? Et j'te jure que si tu dépasses j'te ferais nettoyer le sol compris ? Ah et pas de balai ou de truc comme ça, avec une brosse à dent, comme dans les films t'sais ? Allez grouille avant d'te pisser d'ssus. A moins que t'es peur du noir, tu veux que je t'accompagne c'est ça ? Oh pauvre bébé~!

Elle lui tira les joues, puis le poussa sans violence quelconque dehors.

-Mais c'est non. Allez bon courage, j'trouve parfois des serpents dans les chiottes, si t'en vois un, t'es mort, bon courage ! Elle lui fit un clin d'oeil.

Puis elle repartit dans le hangar en laissant la porte à demi ouverte pour lui laisser un peu de lumière et s'assit sur sa caisse en attendant son retour, il aurait pas les foies de rentrer tout seul, c'trop dangereux, à c't'heure là tout les cons, violeurs, ou racketteur violent du coin traînent.
_________________________________________________________________________
HRPG : Oui Hideko c'est une saloperie de tête à claque qui parle très familièrement ._. Mais bon on l'aime comme ça~! Désolée pour ce rp' j'étais pas hyper inspirée. Dit tu écris de quelle couleur ? Pour les dialogues j'écris en mediumorchid sinon~

~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etudiant en Langue

avatar

Messages : 19
Expérience : 5
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 23
Spécialité : Linguistique

Feuille de personnage
Age: 17
Nationalité: Danemark
Informations:

MessageSujet: Re: Dis-moi que ça ne s'est pas passé... [PV Hideko]   Jeu 23 Mai - 19:49

La jeune fille rit ''évidemment.... c'était dur de croire le contraire'', et lui désigna une sorte de boîte en bois dans un coin sombre. Elle lui lança une lampe en le prévenant, le recommandant, le sermonnant, il ne savais pas trop.
Elle lui donna une petite poussée dans le dos, en lui disant:


-Mais c'est non. Allez bon courage, j'trouve parfois des serpents dans les chiottes, si t'en vois un, t'es mort, bon courage !, puis elle lui fit un clin d’œil.

Niels haussa les sourcils, ne sachant trop qu'en penser. Il se dirigea vers l'endroit on ne peut moins repoussant. parvenu à un mètre ou deux de la porte, il appela:

-Il y a quelqu'un?
Bien sûr, car il faut toujours demander avant d'entrer!
Une voix sifflante répondit:


-N'entre paasssss!!! N'entre paasssss!!!

-D'accord j'attends que vous ayez fini!

La voix qui avais répondu sortit enfin, avant de se figer en voyant qui lui avait parlé.

-SSSSssssssssss UN HUMAIIINN!!!! Je détessssssteee les humaiiinss!!! siffla-t-il en se levant sur son séant, méfiant, et en regardant l''humain'' dans les yeux, méfiant et aveuglé par la lumière.
Aussitôt, Niels fit des gestes de négation en agitant les mains, et se dépêcha d'éteindre la lampe.


-Oh, non non non, je ne suis pas comme les autres, n'ayez crainte, je ne vous veut pas de mal, je voudrais simplement emprunter cette cabine, si vous avez terminé avec.
Aussitôt, le serpent se figea, et le regarda, très surpris.

-Tu....tu..... tu me compreeends? je... heu... je ne compreeends paassss!! c'...cccc'était toi qui m'a parlééé il y a un insssstant??

-Euh... oui, mais un instant, si vous voulez bien m'excuser, j'en ai pour un petit moment, je reviens tout de suite!
Il avais bien trop envie pour perdre son temps. malheureusement, c'est dans une cabine noire comme de l'encre qu'il pénétra, car il avais éteins et laissé à l'extérieur la lampe.
Lorsqu'il sortit, le serpent l'attendait, mais ne semblait maintenant plus du tout surpris de l'évènement de tout à l'heure.


-Ressssste là et ne bouuuge passss.
Niels s'immobilisa, intrigué. le serpent se mit à monter sur le jeune homme par le biais de sa jambe, et monta jusqu'à s'enrouler autour de son cou, de ses épaules et de son bras droit.

-Je ne sssais pas qui tu esssstt, ni pourquoi tu peuuutt me parleeerr, mais je ne laissserai pas ccccette occasssssion passssssser.

Alors là, Niels ne savais pas du tout de ce dont parlait le serpent, mais bon, sa présence ne le dérangeait pas, il était habitué d'être en compagnie d'animaux. Du coup, il haussa les épaules et ramassa la lampe avant de marcher en direction de l'endroit duquel il venait.


[HRP: oh, l'inspiration finira bien par venir, et puis ça n'influence pas ta quantité xD
merci pour le nom de ta couleur moi c'est juste du marron, dans les choix de couleurs prédéfinies ^^]

~~~~~~~~
♦ NIELS THEME ♦
··················

MON PROFILMA FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurikine.deviantart.com/
Etudiante en Langue

avatar

Messages : 45
Expérience : 27
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 17
Spécialité : Langue

Feuille de personnage
Age: 16 Ans
Nationalité: Japonaise
Informations:

MessageSujet: Re: Dis-moi que ça ne s'est pas passé... [PV Hideko]   Sam 8 Juin - 19:09

Hideko était restée assise sur cette caisse pas mal de temps et elle commençait à s'impatienter. Soit le le mec était tombé dans la cuvette, soit il faisait la grosse commission, soit il s'était barré. Ou alors il s'est fait croqué par un serpent et agonise tout seul dans des WC pendant qu'un poison mortel s'écoule doucement dans ses veines. Ah. Ah. C'est impossible ça... N'est ce pas ? De toute façon si il s'est barré il finira bien par revenir en pleurant et courant. Sauf si il se fait violer avant...Ouais. Hideko se dressa sur sa hauteur pour voir si le garçon arrivait dans l’entrebâillement de la porte. Elle s'inquiétait un peu. Elle devait se l'avouer, qui plus le garçon semblait légèrement bourré bien qu'elle était persuadée qu'il n'avait pas bu.

Elle se releva soudain puis sauta de sa caisse puis se dressa sur ses jambes. Elle fit apparaître une barre de fer en glace dans sa main puis elle avança. Si il y avait des cons dehors elle devait inspiré le respect en toute circonstance. C'est comme ça qu'on arrive à survivre dans ce genre d'endroit et cela elle l'avait appris à ces dépends. Elle se colla à la porte et écouta attentivement, à l'affut du moindre bruit. Elle entendait un léger sifflement et l'écho d'une voix. Une voix familière. Eh merde la voix du mec à qui elle avait donné la sucette. Pff....elle en avait ras les cacahuètes d'aider les gens. Ca faisait trop pour aujourd'hui, si il la paye pas pour ses services elle va lui casser la figure. Ou la laisser se perdre dans les ruelles, le fin fond de la ville où rôde les pires racailles.
D'un coup, Hideko avait ouvert la porte dans une violence assez...rapide, oui on peut le dire. Puis elle dévisagea morbide le mec. Putain il la faisait chier..


-Putain espèce d'idiot, si t'étais là pourquoi t'es pas rentré t'es con ou...?!!

Elle s'arrête soudain en pleine phrase. Les yeux ronds elle dévisagea le serpent d'un mètre d'envergure environ sur le corps de l'inconnu. Son visage entier exprima un bug totale puis elle se figea, se redressa et recula d'un pas. Son corps se crispa. Ouah Ouah Ouah. Pourquoi un serpent se trouvait sur le rouquin ? Enfin surtout...POURQUOI IL L'AVAIT PAS TUE ? Elle déglutit puis murmura un simple :

-C'quoi ce bordel ?....

Mais elle ne bugua pas plus longtemps elle empoigna fermement sa barre de glace et approcha doucement, ne cessant pas de dévisager la créature. Hideko leva le bras et articula silencieusement "Ne bouge Pas. Si. Tu. Ne. Veux. Pas. Mourir." Puis elle frappa violemment le serpent en touchant légèrement l'épaule du mec. Peut être qu'elle l'avait déboité. Roh puis ça se répare. Elle le poussa puis cassa la glace pour faire une pointe et la planta dans une partie du corps du serpent. Elle était habituée de tuer ces "saloperies d'bestiol". Elle siffla un coup et l'hermine arriva. Elle dirigea son regard vers le mec.

-T'inquiètes gamin, elle regarda le serpent, l'hermine va le laminer. Attaque machin truc.

L'hermine regarda sa maîtresse d'abord incompréhensif puis il aperçut des mouvements qui essayait de se dépêtrer d'un piège de sa copine glaciale. Les poils se sont échine se hérissèrent d'un seul coup et il se mit à grogner en sortant les crocs. Les pupilles rouge écarlate d'Hideko s'illuminèrent d'une lueur effrayante et meurtrière alors qu'elle souriait de toute ses dents d'un sourire des plus sadique. Des mèches retombaient légèrement sur son visage accentuant son côté flippant. Tel un monstre, elle remua doucement le pic dans le corps du serpent qui gesticulait pour s'échapper, comme si elle aimait le voir souffrir. Non en fait, elle aimait le faire souffrir et voir son sang couler alors qu'il souffrait.
____________________________________________________________________________
HRPG : J'ai mit beaucoup de teeeeeeemps à répondre car j'ai eu mes examens... 'fin un peu avant eux j'avais juste la flemme mais après c'est justifié x3 Donc voila, Hideko et son sadisme adoré c'est comme ça qu'on l'aime <3 Je trouve que ce rp' que j'ai fait est "pas mal" à proprement parler, y'a déjà un peu plus d'action mais l'imagination y est pas et j'ai fait pleins de fautes et c'est plus cours...T.T

~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dis-moi que ça ne s'est pas passé... [PV Hideko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dis-moi que ça ne s'est pas passé... [PV Hideko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Le reflet du passé [Terminé]
» Aristide au présent et au passé de l'indicatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aleksandar Académie :: La Ville de Plovdiv :: La Rue Commerçante-