AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Éolia, la fille aux quatre vies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 1
Expérience : 0
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Éolia, la fille aux quatre vies.    Dim 2 Mar - 18:11



Éolia Teriakan


"  />

Informations


Nom: Teriakan
Prénom:Éolia
Age:19ans
Nationalité:Italie, Japon, Illinois, Indonésie
Pouvoir:''Contrôle'' des quatre éléments
Spécialité (si personnage plus âgé que 14 ans): -
Animal de compagnie: -
Liens avec les autres personnages: -
Autre:-
D'où vient votre avatar?: Fronzen (Elza)


My Morale

Elle est sportive, oh oui, très sportive. Elle a une bonne endurance et elle adore courir. Les courses  obstacles ne sont pas un problème pour elle. Elle peut être très généreuse et elle a une excellente mémoire, même un peu trop. Elle a beaucoup de qualités, certes, mais son pire défauts est la peur. Elle a un pouvoir, elle les contrôle. Non, ce n'est pas du contrôle. Mais elle a les 4 éléments principaux en elle. Il ne reste plus qu'à apprendre à les contrôler. Seulement, elle a peur. Elle a peur de blesser quelqu'un une autre fois. Elle a peur d'elle-même, de ses pouvoirs et de ce qu'elle peut faire. Elle a un mécanisme de défense, mais il est très dangereux. Aussitôt qu'elle a peur, elle peut brûler ou noyer quelqu'un. Elle peut le faire atteindre les nuages et le laisser subitement tomber, mais ce n'est pas volontaire. Elle a peur, elle ne comprend pas comment contrôler tout ça. Elle a besoin d'aide, mais elle a beaucoup de difficulté a le reconnaître. Elle n'aime pas pleurer devant les autres. Elle manque de confiance, en elle et en ces pouvoirs. Elle pourrait enfermer quelqu'un dans un arbre et le laisser mourir là. Mais tout ça n'est pas volontaire, elle est capable de faire le mal involontairement, par la peur. Mais le bien, elle n'y arrive jamais. Elle a toujours cette angoisse de mal faire qui la poursuit. Même si elle essaie d'oublier ses vies, elles la suivent partout. Jamais elle n’oubliera ses erreurs, jamais elle oubliera ses pouvoirs. Jamais elle sera bien, tant qu'elle ne sait pas comment contrôler les 4 éléments. Elle sent beaucoup de poids sur ces épaules et devinez quoi? Ça lui fait Peur.


My Physic

Éolia attache très souvent sa longue chevelure blondes. Certains la confonde avec blanc, mais elle reste persuader que c'est blonds. Ses yeux sont comme l'eau: bleu, profonds et mystérieux. Qui connaît les trésor qui s'y cache? La seule chose possible à voir dans ceux-ci sont la peur. Ses sourcils sont parfaitement fait et il est bien rare qu'elle envahisse ses longs cils de grossier mascara. Son visage carré fait ressortir ses pommettes et ses petites fossettes lorsqu'elle sourit, ce qui est assez rare. Son nez est finement retrousser et lui donne une belle allure. Éolia a de petites lèvres, mais il faut avouer que ça lui donne un certain charme. Sa tête se pose sur de petites épaules. Elle est assez mince et sa poitrine est de taille moyenne. Ses jambes l'aide à atteindre son 1m45. Son teint est très pâle, comme si elle était toujours malade. Celui-ci fait rappeler la neige, malgré que son corps dégage une forte chaleur. Elle a une très grande tolérance à la chaleur, ce qui lui permet de faire beaucoup de sport sans trop suer. Majoritairement, elle porte des chandails simples avec un jeans. Elle y ajoute parfois un bracelet ou deux, mais sans plus.  


My Story
Son histoire est compliquée pour une seule raison: Elle en a plusieurs. À chaque mort, elle se réincarnait trop vite, se rappelant de sa vie précédente et de sa mort. La mort.. La principale cause de la peur.

Au début, elle était une Italienne réputer pour ses parents, qui était d’excellent cuisinier. Déjà à 9 ans, elle savait faire une pizza à elle seule. Éolia, ou plutôt, Fabia dans cette vie, était très intelligente et elle n'avait peur de rien. Courageuse, elle s'amusait toujours à grimper les plus haut arbre avec ses amis. Sa vie familial était de rêve: Ses parents s'aimaient et ses 7 frères et sœurs l'adoraient. Tout le monde s'entendait à merveille. À 15 ans, ses facultés en cuisine s'était augmenter. Elle commença à économiser pour ouvrir son propre restaurant. Fabia apprenait beaucoup à l'école et gagnait de l'argent en rendant des services simples aux gens de sa ville, Milo, qui était situer bien près d'un Parc où trônait un volcan. Celui-ci était hors risque de se mettre à cracher de la lave. À l'âge de 21 ans, elle habitait encore à Milo. cette fois-ci, elle s’apprêtait à faire construire son restaurant quand les autorités affirmèrent que le volcan aller couler. Prise de panique, Fabia se dépêcha d'emballer les choses de ses frères et sœurs et elle les fit partir au plus vite de cette ville. Elle aida ses parents à partir aussi en promettant de les rejoindre. Elle avait toujours été Courageuse, elle voulait sauver le plus de gens possible. En plus, elle savait qu'avec son endurance, elle pourrait courir assez vite pour fuir la lave. Juste avant de partir, elle prit son pot d'Économie et elle creusa un trou très profond et elle cacha son argent, promettant de revenir la chercher. Elle referma le trou et elle entendit un très gros bruit: Le volcan cracha de toute ses forces de l'eau brûlante. Des roches en ébullition détruisait les plus belles choses de la ville. Fabia se mit à courir le plus vite possible mais elle avait eu tort: sa vitesse était loin d'être suffisante. Sa mort se fit lente et douloureuse. Elle avait trébucher et, avant même de pouvoir se lever, la lave l'avait envahie. Elle avait quitter ce monde sur un long cri de douleur. Elle avait sentit sa peau brûler et ses os céder à la chaleur. Elle avait eu si mal, mais personne ne pouvait l'aider: Elle était perdue. La dernière chose qui restait d'elle était le sourd écho de son dernier cris.

Éolia, à ce temps Marshanda, habitait en Indonésie. Chaque nuit, elle rêvait d'une famille qui s'aimaient. Mais, ensuite, elle rêvait toujours à voir un pot d'argent enfoui dans le sol et elle se réveillait en pleur à cause d'une chaleur inexpliquée. Elle voulait aller voir sa mère, mais celle-ci était très préoccuper par son misérable travail. Marshanda se retrouvait toujours seule. Elle se faisait souvent dire que sa peau était très chaude. Elle ne comprenait pas pourquoi elle dégageait une telle chaleur. C'était comme si elle brûlait vive, mais sans avoir chaud. À 14 ans, quelqu'un était venu l'intimider, il la frappait. Elle s'est cachée le visage quand elle entendit un cri juste à côté d'elle. Elle regarda et elle vit son intimidateur brûler vif. Prise de panique, elle essaya de se reculer, mais du feu sortit de sa paume de main. C'est à cet instant qu'elle arrêta d'être courageuse. Une fois, pendant une nuit, elle se réveilla pour les même raison, mais elle constata rapidement que sa maison était en feu. Que s'était-il passer? En fait, maintenant qu'elle connaissait ce pouvoir, à chaque fois qu'elle avait peur, du feu sortait de ses paumes. Elle se vit en regardant dans les flammes. Elle, mais pas Marshanda, mais Fabia. Elle ne comprenait pas, mais elle savait qu'elle se regardait mourir. Elle se dépêcha d'essayer de trouver sa mère, en vain. Pour aucune raison, Marshanda ne brûlait pas. En fait, il y en avait une raison, une très bonne: Elle pouvait, à cette instant, contrôler le feu. Seulement, elle ne le savait pas. Marshanda sortit de chez elle et elle regarda sa maison brûler. Elle entendit le cri de sa mère, ce qui lui fit plus que peur. Elle angoissait à l'idée que c'était de sa faute. Elle se revoyait mourir, elle savait que sa mère avait vécu la même chose. Marshanda se trouvait dégoutante, elle ne voulait plus être elle, elle ne voulait plus avoir ce «don». Pour elle, c'était loin d'être un don, c'était une punition. Elle s'enfuit par cette nuit sombre dans une forêt. Un tremblement de terre se fit sentir, c'était complètement normal, il y en avait toujours. Seulement, cette fois-ci, le séisme était vraiment fort. Elle leva les yeux et elle vit un arbre tomber sur elle. Elle tomba, l'arbre sur ses jambes. Elle entendait ses os se casser sous le poids de celui-ci, elle les sentait en mille morceau dans sa peau. Sa peau qui se faisait déchirer par l'écorce et par ses petits os. Elle criait de douleur, c'était affreux. Elle aurait préféré mourir d'un coup. À cette pensée, elle vit un autre arbre tomber. Le dernière chose qu'elle se rappelle, c'était l'horrible sensation de son crâne écraser son jeune cerveau.

À sa troisième vit, Éolia se rappelait complètement sa première comme si elle s'était passé le jour précédent. Traumatisée, Éolia avait de la difficulté à vivre dans sa jeune peau d’Illinoise. Américaine des États-Unis, elle se prénommait Maddie. Ici, elle était issue d'une famille de riche où personne ne s'adressait la parole. Sa mère lui payait des cours de danse et des cours d'un peu n'importe quoi pour vu qu'elle ne soit pas à la maison en train de déranger. La jeune Maddie n'avait jamais de temps à perdre. Elle avait beaucoup de cours, mais aussi beaucoup de devoirs. Elle n'avait pas d'amis et elle se concentrait sur ses études pour que ses parents lui donne un peu d'importance. Voyant ses efforts ne servir à rien, elle commença à faire totalement le contraire, elle n'allait plus à ses cours, elle dérangeait au maximum ses parents. Certes, elle se faisait réprimander et gronder, mais ses parents lui donnaient enfin de l'attention et ils lui adressèrent la parole. Maddie faisait n'importe quoi, tant et aussi longtemps qu'elle pouvait se faire gronder, c'était la seule façon d'avoir une «conversation» avec quelqu'un de sa famille. Sa peau dégageait une chaleur immonde, mais à chaque pas qu'elle faisait, pied contre sol directement, elle sentait qu'elle ne faisait qu'un avec la terre. Ça lui faisait peur d'un côté elle avait peur de tuer quelqu'un, ou de le blesser. Plus les jours avançaient, plus des souvenirs refaisaient surface. Mais des souvenirs d'une autre vie. Le souvenir de la douleur de l'arbre, le cri agressant de la mère brûler vive. Tout était absolument affreux. Une fois, ses parents l'avait très sévèrement gronder, et Maddie s'est frustrée, elle leur a lancer au visage tout ce qu'elle avait sur le cœur, et tout ce qui lui tombait sous la main. Ses parents, frustrés de son ignoble comportement, lui grondèrent encore plus dessus. Maddie se mit à paniquer quand elle vit ses parents se faire dévorer par un arbre. Les racines sortaient de nul part et entouraient ses indignes parents. Ils se retrouvèrent prisonnier dans les entrailles de l'arbre. Maddie compris qu'elle contrôlait la Terre. Elle se mit à crier et elle mit ses mains sur les arbres, voulant les faire s'ouvrir. Seulement, elle les fit prendre en feu. Elle se reculant rapidement et elle pleurait; quelle fille indigne elle était. Pathétique, dégoûtante, dangereuse. Voilà ce qu'elle était. Elle ne savait pas comment contrôler tout ça. Elle ne fit que quitter sa maison, la pire erreur de sa vie. Sa maison était fait en sorte que, peu importe ce qu ce passait, elle allait rester stable sur terre. Cette maison survivait au inondation, ne bougeait pas d'un poil au tornade, elle était ininflammable. Seulement, pas Maddie (Sauf pour le ininflammable). Elle vit, au loin, des nuages se former en ronds et elle sentit les vents se faire de plus en plus fort. Tellement fort qu'ils l'emportèrent avec elle. La dernière chose qu'elle a vu, ce sont ses jambes, détachés de son corps, qui tournait beaucoup plus vite qu'elle. Elle n'eût même pas le temps de crier de douleur que voilà que sa tête arracha.

Dans sa quatrième vit, elle se nommait Sakura. Elle avait grandit dans une grande maison avec une éducation impeccable. Ses parents étaient là pour elle et ils s'entendaient tous très bien. Aucun conflit familial, tout allait bien. Mais, psychologiquement, Sakura allait terriblement mal. Elle se souvenait de ses deux premières vit, elle regrettait sa bonne mémoire, et elle avait toujours des FlashBack de sa troisième. De nature très calme, elle savait contrôler sa peur, mais pas ses éléments. Elle refusait toujours que quelqu'un entre dans sa chambre et elle ne touchait à personne. En plus de dégager une chaleur accablante, elle avait toujours ce regard triste. Elle entendait souvent des cris, mais ils venaient de son passé elle voyait régulièrement un psychologue pour l'aider à rester Sakura. Seulement, au bout d'un moment, elle ne savait plus si elle était Sakura, Maddie, Marshanda ou Fabia. C'était trop confus pour elle. Tout était trop compliquée. Elle se perdait dans ses souvenirs. Qui était-elle? Une fois, dans le bureau du psychologue, elle s'est frustrée car il ne comprenait pas. Les vitres de la salle ce sont briser car elle a augmenter le vent. À cette instant précis, elle contrôlait le vent. Mais seulement le vent. Aussitôt, pleins d'herbes se mit à pousser, des plantes, et ils prenaient feu. Le vent s'agitait et faisaient danser les flammes qui brûlait les plantes et l'innocent. En voyant ce macabre spectacle, elle sortit et elle couru le plus loin possible, mais ses pouvoirs la suivant. Elle ne les contrôlait pas, mais ils la contrôlaient. Sakura s’arrêta sèchement et elle était paralysée par la peur. Elle voyait quelque chose de pire. Pire que la lave qui l'avait brûler, pire que l'arbre qui l'avait écraser, pire que le vent qui l'avait démembrer. Elle vit le principal point faible de ses pouvoirs, son plus grands points faible. Une terrible et gigantesque vague se dressait devant elle. Elle voulu se protéger, mais elle ne comprenait pas comment fonctionnait ses pouvoirs. La vagues la ramassa sauvagement. Elle essaya de trouver haut. Mais elle était prise sous l'eau. Elle ne savait pas quoi faire. Elle avait peur. Elle sentit son corps devenir de plus en plus chaud, les vents s'agitaient et faisaient que les vagues était plus intense, les plantes mourraient. Ils mouraient en même temps que Sakura. Manquant d'air. Elle laissa son souffle partir. Elle tenta de trouver de l'oxygène, mais seulement de l'eau entrait abondamment dans ses poumons. Elle le sentait, elle se sentait mourir.

Maintenant, Éolia, son vrai nom. Elle est dotée d'un pouvoir qu'elle ne sait contrôler. Elle se rappelle très bien de ses quatre tentatives de comprendre. Elle se rappelle d'avoir échouer quatre fois. Elle n'a pas de famille cette fois-ci. Elle en avait une, mais elle s'est enfui a l'âge de 9 ans. Elle a fait souffrir assez de gens. Elle ne voulait pas aggraver le cas. Elle avait un petit frère si mignon! Il était tellement gentil. Mais Éolia l'aimait trop pour rester avec lui. Allez-y. Trouvez-la stupide. Elle l'aimait tellement qu'elle ne voulait pas lui faire de mal. Elle ne savait pas où aller. Elle gardait tête baisser, pour ne pas voir quelque chose qui lui ferrait peur. Elle pensait à ses parents, ceux qui étaient en vie. Elle s'arrêta, choquée. Elle venait de pensée à quelque chose. Fabia est morte en sauvant les autres de sa ville. Donc, les parents de Fabia, les anciens parents d'Éolia, sont donc encore en vie? Ou trop de temps c'est écouler..? Mais, il y a au moins un de ses 7 frères et sœurs encore en vie. Éolia se mit à marcher. Elle marcha longtemps. Elle avait presque oublier ses pouvoirs. Elle se rendit à Milo. Elle ne regardait personne. Elle reconnu l'endroit. Elle savait exactement où elle était dans la ville. Sous ses pieds, il y avait les rêves de Fabia. Éolia se mit à creuser dans la terre. Elle prit le pot d'argent et elle partit. Elle devait se trouver un endroit où rester. Elle s'acheta un petit endroit misérable et pourrie. Mais c'était tout ce qu'elle pouvait ce payer. Essayant de rester calme, de ne pas avoir peur. Elle ne voulait pas tout détruire, encore une fois. Maintenant, elle est immuniser contre la mort, c'est ce que vous croyez? Pourrais-je vous rappeler qu'elle ne l'es pas pour le métal. Alors, les balles et les couteaux peuvent la tuer. Elle prit ses lettres, un matin. Elle en vit une assez spécial qui a attirer son attention. Elle l'a lu. Elle y était inviter. Elle pouvait y aller, elle avait enfin le droit! Elle allait être protéger. Elle se mit a pleurer de joie, avec la lettre dans ses mains. Sa misérable propriété prit feu. Sans même y jeter un seul coup d’œil, sans même avoir conscience qu'elle était en feu, Éolia partit. Pour une longue route pour se rendre à la Aleksandar Académie. Elle le méritait bien, après tout ce qu'elle a vécu.  



Vous derrière votre écran



Me, Myself

prénom ;
âge ; 15ans
votre expérience en RPs ; Je fais du Rp depuis 4 ans.
comment avez-vous connu le forum ? Par les partenariat
idées pour améliorer le forum ? Être Actif
"  />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Éolia, la fille aux quatre vies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les quatre grandes étapes de la Vie Humaine
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Les relations père/fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aleksandar Académie :: Règlement et Inscriptions :: Inscriptions-